15/08/2009

SAINT-ROCH 2009 HAM-SUR-HEURE

 
ARTICLE DE PRESSE VERS L'AVENIR- ST-ROCH 2009
HAM-SUR-HEURE
La 371 e Saint-Roch, ce week-end
9321534_160_110[1]
 

Dès samedi, le son des fifres et des tambours envahira l'entité . Retour sur l'évolution de la marche au cours des dernières années...

Jonathan HOLVOET

Le bourg d'Ham-sur-Heure va vivre, ce long week-end du 15 août, au rythme de sa 371e marche Saint-Roch. « La tradition est respectée depuis 1638 sans interruption. Même durant les guerres, où les rassemblements étaient pourtant interdits, il y avait quand même une procession qui était organisée », explique Dominique Gagliardini.

Remaniement

Le manque d'archives et de témoignages du passé n'aide pas à retracer l'histoire de la marche. Pourtant, depuis les années 50, la manifestation folklorique a connu un remaniement important. « On ne modifie pas un folklore comme on change une ducasse ! L'évolution de la marche s'est étendue sur plusieurs années et l'on peut considérer que le nombre de marcheurs a doublé depuis le milieu du 20e siècle. Toutefois, comme mes prédécesseurs, je veille à garder l'esprit de l'époque, à conserver le tracé historique et à faire respecter la ponctualité du cortège », poursuit le président du comité de la procession et marche militaire Saint-Roch d'Ham-sur-Heure.

Qualité plutôt que quantité

Depuis une dizaine d'années, ce sont environ 1 200 marcheurs qui défilent en l'honneur du patron des pestiférés. « Auparavant, il y avait même des pèlerins. Ceux-ci ont disparu mais quand l'on voit le nombre de marcheurs qui participent à l'offrande, on perçoit que l'aspect religieux est loin de s'être évaporé », enchaîne notre interlocuteur.

La compagnie d'Ham-sur-Heure comptabilise, à elle seule, 600 hommes répartis en 7 sociétés. « Elle est associée à la compagnie de Beignée qui compte un peu plus de 300 marcheurs. Ces derniers sont les seuls, avec nous, à participer le lundi.

Toutes les autres compagnies invitées ne sont présentes que le dimanche », détaille Dominique Gagliardini. Ayant chacune déjà leur propre marche, les localités de Nalinnes, de Cour-sur-Heure et de Marbaix-la-Tour envoient une délégation de marcheurs afin de participer au plus grand événement médiatique de l'entité. La Société des Sapeurs et Grenadiers de l'Empire de Thuin sera également de la partie pour cette édition 2009.

Costumes d'époque

Composée de deux compagnies (Ham-sur-Heure et Beignée), si l'on ne prend pas en ligne de compte les délégations invitées, la marche Saint-Roch offre une diversité impressionnante de costumes. « Chaque groupe, hormis les zouaves, confectionne ses propres vêtements. Ceux-ci sont généralement conçus par des couturiers du cru ! Nos costumes sont de type napoléoniens tout simplement parce que l'Empereur est passé sur nos terres et que nous souhaitons garder un folklore de tradition napoléonienne » .

Deux autres éléments distinguent la marche hamoise de ses consoeurs de l'Entre-Sambre-et-Meuse. « Nous avons très peu de femmes dans les rangs sauf au sein de la jeune marche et la marche d'Ham-sur-Heure, y compris Beignée, n'effectue aucun tir le dimanche », conclut Dominique Gagliardini.

DSC00570_PhotoRedukto
  LES NOIRS ST-ROCH 2007 - PHOTO MOINEAUX D
 

13:06 Écrit par Serg sapeur Dom dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

reuzenstoet Maastricht Hallo,

Komen jullie dit jaar weer naar Maastricht?Wij hebben een pint gedronken in het cafe.Twee keer zelfs.Zo ja,vang ik jullie weer op.
Groeten van Hans uit Maastricht

Écrit par : Hans Borgers | 15/05/2010

reuzenstoet Maastricht Hallo,komen jullie dit jaar weer naar Maastricht.Dan hoop ik jullie weer te zien in het cafe,waar we een goede pint hebben gedronken.Heb toen de video gestuurd naar de commandant te paard.
groet,Hans

Écrit par : Hans Borgers | 15/05/2010

Les commentaires sont fermés.