17/05/2006

Groupe Militaire Folklorique de La Marche Notre-Dame De Bon Secours de Nalinnes

HISTORIQUE.

Vers le commencement du XVIIème siècle, les Brigittins (1) vinrent s’établir à Nalinnes. Ils bâtirent leur couvent avec sa chapelle au MONT.

" En 1725, le Couvent des Brigittins  fut démoli avec sa chapelle et ses biens furent vendus. L'autel de la chapelle dédiée à la Sainte Vierge fut transporté dans l'église paroissiale du lieu, et placé dans la chapelle où est le caveau de la maison de Mérode; et l'on y célèbre tous les ans la dédicace le même jour qu'elle était célébrée dans la chapelle des Brigittins."

Tels sont les propos cités par le Père Lejeune dans "Mon Pays et mon Village. Histoire de Nalinnes." (1891).

Le Père Lejeune écrit encore:

« Il existe encore au Mont une petite chapelle dédiée à Notre-Dame de Bon Secours; on l'appelle: la chapelle des Brigittins. Le modeste monument mesure environ 1m60 de haut.  Il consiste en une niche en pierre,

fermée par un gril et reposant sur un entablement en pierre de taille. Le tout est supporté par une pilastre en maçonnerie. Cette chapelle paraît ancienne et l'on serait déconcerté d'y trouver une inscription d'assez fraîche date: " Vœu fait par Isidore Hublet et Lucie Houssière à Notre Dame de Bon Secours- 1836 "

 sans ce témoignage d'un vieillard du Mont, né en 1811: " la chapelle existait avant 1836,mais elle a été restaurée à cette date."   »

 

Dans son ouvrage "Nalinnes, village bien-aimé", Monsieur Raymond Lebrun écrit aussi:

 

Nous connaissons l'emplacement exact du couvent des Brigittins: il se trouvait à gauche de la rue montant vers le Mont, entre la très ancienne maison de Monsieur Paul Ferrière et celle de Madame Marianne Valentin épouse Jacques Ducarme. A cet endroit précis se trouve d'ailleurs la petite chapelle nommée de tout temps chapelle des Brigittins par les habitants du Mont.

 

La légende raconte qu'après son transfert dans l'église du centre, par deux fois la statuette disparut de l'église et deux fois de suite retourna se poser sur un arbre dans l'ancien verger des moines. Le clergé comprit alors qu'il y avait lieu d'organiser une procession pour conduire la statue à l'église paroissiale. Cette procession fut

organisée le deuxième dimanche après le 2 juillet. Satisfaite de cet honneur, la statuette resta désormais dans notre église.  Il est certain, dit encore Mr. Lebrun, que la procession eut lieu jusqu'en 1789 et que peu après elle fut remplacée par une marche avec tambours, et plus tard lorsqu'une société musicale fut créée à Nalinnes, par une joyeuse marche ou dansait toute la jeunesse. 

Ainsi donc, il existe à Nalinnes une tradition oubliée depuis bien longtemps. Seule la ducasse du Mont,  dernière ducasse de quartier dans notre village, serait l'ultime vestige de cette tradition.

 

(1) Brigittins. 

      Sainte-Brigitte, princesse royale suédoise qui mourut septuagénaire à Rome en 1373, canonisée en 1390,

      fonda à Valdstena, dans le Latium, un monastère qui fut le berceau de l’Ordre du Saint-Sauveur, dit Ordre

      des  Brigittines (ou des Brigittins)

      En 1652, en pleine guerre de Trente Ans,  en proie à de grandes difficultés financières mais aussi pour quitter 

      un endroit militairement malsain, les Brigittins quittent leur chapellerie de Notre-Dame de Bon Secours à 

      Péruwelz et débarquent à Nalinnes sur les terres de Mérode, en principauté de Liège. Ils amenèrent avec eux

      la précieuse statuette de Notre Dame de Bon Secours  pour laquelle ils érigent aussitôt une chapelle dans leur 

      nouveau couvent du Mont.

      Les moines restèrent moins de 30 ans à Nalinnes mais Notre Dame, elle, resta sur sa terre d’accueil.

      Elle fut transférée dans l’Eglise paroissiale, au centre du village.

      le couvent, quant à lui, fut détruit en 1725.

      (d’après Monsieur André Gyselinx, dans La voix de Beauraing,  revue bimestrielle de l’union mariale,

        septembre-octobre 1992)

 

 

 

 

08:39 Écrit par Serg sapeur Dom | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.